Slap et rythmes faciles à la basse

Slap et rythme à la basse

Au début de ton développement rythmique, tu trouveras très utile de compter les rythmes à haute voix.

Tu pourras penser que c’est stupide de le faire, mais quelque chose sur l’acte physique de vocaliser les rythmes permet vraiment de les intégrer et de les jouer avec précision.

Ne craints pas de compter les rythmes à haute voix. Tu n’auras pas à le faire pour toujours, mais au début, cela aide vraiment.


Presque chaque fois qu’un élève a un rythme difficile, il s’éclaircit dès qu’il compte le rythme à haute voix.

Compte le rythme, absorbe-le et maîtrise-le, puis libère le dans ton subconscient pour qu’un jour tu puisses jouer sans compter et que ce soit automatique.

 

Il faut donc absolument pratiquer le comptage des rythmes

Compte le rythme à haute voix en utilisant les chiffres 1, 2, 3, 4. Ne te préoccupe pas de la vitesse. Concentre toi sur la précision en premier. Utilise un métronome pour être en place.

 

Au fur et à mesure que tu étudieras plus de rythmes, tu commenceras à reconnaître leur son et à visualiser les formules rythmiques. Tu verras que cela aide vraiment avec les rythmes compliqués et syncopés.

Donc compte et vocalise à haute voix ces rythmes!

 

Un fort sens rythmique est essentiel pour être ce musicien phénoménal que nous aspirons tous à être; et nous pouvons tous l’être! Cela fait partie de ce qui distingue un amateur d’un pro.

 

La chose que les professionnels ont est quelque chose qui s’appelle un sens interne du rythme, que l’on peut affiner en touchant son pouls. C’est incroyable mais c’est comme un  propre métronome intégré au corps humain.

Mauvais en rythme?


Il est important de savoir que le “rythme” et le “timing” signifient des choses légèrement différentes.

Le “Rythme” signifie la succession régulière de battements forts et faibles, mais le “timing” est la capacité à garder un rythme par soi-même, en tant que bassiste en particulier au sein d’un groupe.


Beaucoup de bassistes et musiciens luttent à la fois avec le rythme et le timing, souvent parce qu’ils choisissent des morceaux trop complexes à jouer; il faut jouer simple, lentement et posé.


Prenez et choisissez des morceaux simples à travailler pour améliorer le rythme et le tempo ; le rythme régulier sur n’importe quel plan ou morceau est ce que nous visons.

 

Quelques astuces pour travailler son rythme.

 

Voici les exercices de rythme que je recommande à mes propres étudiants.

Il faut commencer simplement. Pour commencer choisis une chanson que tu connais vraiment bien, puis choisis un tempo lent.

 Ensuite tu peux t’enregistrer en train de jouer seul, sans métronome. S’enregistrer donne un feedback immédiat et précieux sur le rythme.


Écoute l’enregistrement. Est ce que quelqu’un qui ne connait pas le morceau pourrait au moins battre le rythme que tu joues? Est-ce que tu accélères ou est ce que tu ralentis?


Bats le rythme a
vec l’enregistrement et regarde de combien de fois tu es sorti du rythme.

Ne vous découragez pas si vous n’êtes pas si stable. Il suffit de résoudre pour améliorer. Rappelez-vous, c’est juste une autre compétence à apprendre!

 

L’apprentissage du rythme doit se faire chaque jour et à tout moment; je me rappelle d’un de mes profs qui me disait, “la musique et le rythme c’est tout le temps, même quand tu marches et que tu prends le métro tu dois battre le rythme.

Et oui, Le mouvement physique adapté à une pulsation s’appelle l’eurythmie. C’est l’idée que la musique doit être apprise à travers tous les sens, y compris notre conscience kinesthésique (physique).

 

Il est préférable de créer la pulsation et le rythme à l’aide d’un métronome. Si tu n’en possèdes pas, installe une application de métronome sur ton smartphone. Il y en a plein sur l’Apple store.

J’utilise Prometronome qui est très bien.

 

Comptez


Une autre astuce pour travailler le rythme est de trouver un enregistrement d’une chanson préférée et de frapper dans ses mains sur chaque compte pendant qu’on l’écoute.

 

On peut également marquer le rythme sur sa basse même en “ghost note”.

 

Lorsque l’on se sent à l’aise, on peut ajouter le décompte et compter “un, deux, trois, quatre”.

 

La subdivision

 

Apprendre à subdiviser est la base pour établir ce sens interne du rythme et, plus tard, pour simplement trouver des rythmes difficiles.

 

La subdivision est la pratique consistant à diviser les battements d’une chanson en battements plus courts. Par exemple, si vous avez une chanson composée uniquement de noires, pour subdiviser, vous pouvez compter “un, et deux, et trois, et quatre, et …” au lieu de “un, deux, trois, quatre.

 

En subdivisant, on arrête de deviner combien de temps chaque temps dur.

 

Pour travailler son rythme il n’y pas secret il faut jouer. Donc trouver vous un groupe, et foncez.

 

Tant que vous battez le rythme très près de l’endroit parfait, vous êtes d’accord.

 

En fait, en tant qu’êtres humains, nous ne serons jamais aussi exacts qu’un métronome! Et c’est génial, car cela crée un groove le but étant quand même de rester au plus près du rythme idéal.

 

A ta basse

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *