Le Slap à la basse

Aujourd’hui un autre plan facile en slap pour se perfectionner pour les débutants

Slap facile débutant et rythme simple
Slap facile débutant et rythme simple

 

 

 

 

La technique du slap à la basse

 

 

La basse slap est une technique populaire souvent utilisée dans la musique funk, mais en réalité, c’est une façon

différente de frapper la corde.

 

 

Ce style de jeu de basse consiste souvent à «claquer» les cordes avec le pouce droit et à «faire claquer la corde» avec

les doigts de la main droite.

 

 

Cela donnant un coté percussif à la corde qui rebondit sur les barrettes.

 

Marcus Miller, le slap à la basse
Marcus Miller, le slap à la basse

 

La meilleure façon de commencer à jouer ce style à la basse est de commencer à t’exercer à frapper les cordes à vide

sur le côté du pouce droit.

 

 

Le meilleur endroit pour frapper la corde est juste à la fin du manche.

 

 

Cela permet de donner de la force à la corde qui va rebondir sur la barrette produisant ainsi le son « slap » qui claque.

C’est le son si distinctif de ce style de jeu.

 

 

Pour bien faire sonner ta corde en slap tu dois bien la taper et laisser ton pouce rebondir un peu comme une baguette

de batteur qui rebondit sur sa caisse claire.

 

 

Si tu laisses ton pouce en contact avec la corde, le son sera amorti et aucune des notes ne sera claire.

 

Les notes frappées avec le pouce sont indiquées par la lettre T (signifiant pouce en anglais ou P en français) écrite

au-dessus ou au-dessous de la note.

 

Larry Graham, le slap à la basse
Larry Graham, le slap à la basse

 

Le fameux “Left hand dumping” de Mark king

 

 

La technique de la main gauche si particulière avec l’effet « ghost note » a été mise en avant par le fameux Mark King

de Level 42.

 

 

Sa technique de jeu en slap époustouflante ( et dire qu’il chante en même temps) a été porté à un tel niveau de

complexité qu’il en est devenu dès les années 80 le plus grand représentant.

 

 

Le slap à la basse
Le slap à la basse, Mark King

 

Lorsque tu frappes chaque corde avec le pouce, pour obtenir ce son étouffé et percussif, assure toi d’amortir les autres

cordes avec ta main gauche en plaçant légèrement tes doigts sur les cordes.

 

 

C’est cette technique qui donne cet effet de grosse mitraillette lourde qu’on peut entendre dans le fameux titre « Love

games » de Level 42.

 

 

Écoute attentivement ton jeu pour t’assurer qu’il n’y a pas de fausses notes qui sonnent.

 

 

Si tu en entends, ralentis et joue doucement.

 

Par la suite entraine toi à les atténuer avec ta main gauche pour avoir ce coté de notes étouffées si caractéristique du jeu en slap.

 

 

Au début tu peux regarder ta main droite si tu n’es pas très à l’aise en slap.

 

 

Un bon moyen de s’habituer à l’amortissement de la main gauche consiste à jouer une note sur le premier et le

troisième temps d’une mesure et à amortir la corde sur les deuxièmes et quatrièmes temps.

 

Le slap à la basse
Le slap à la basse, Mark king

La Technique de Popping ou “tiré”

 

Mis à part le coup de pouce main droite, l’autre partie essentielle du slap à la basse est l’utilisation de la technique du

“tiré” de la corde.

 

 

Cette technique est généralement réalisée avec l’index (i), mais le majeur (m) est parfois utilisé.

 

 

La technique est exécutée en plaçant l’extrémité du doigt légèrement sous la corde, puis en la tirant vers le haut et

vers l’extérieur.

 

 

Ceci permet à la corde de revenir claquer contre les barrettes du manche, produisant ainsi un son percussif.

 

Une combinaison de rotation du bras et du poignet est utilisée pour réaliser cette technique.

Pour commencer, essaie avec les cordes à vide seules.

 

 

Le slap à la basse
Le slap à la basse, Stanley Clarke

 

L’étape suivante consiste à combiner les techniques de coup de pouce et de tirer et de claquage.

 

 

Au début il faut y aller doucement et utiliser un métronome ou une boite à rythme pour bien rester dans le tempo.

 

 

Le slap à la contrebasse

 

 

Le slapping et le popping ont d’abord été des sons percussifs utilisés par les contrebassistes pour se faire mieux

entendre pendant les concerts.

 

 

A la base les contrebassistes faisaient rebondir les cordes sur le manche.

 

Cette technique du slap était très utilisée en rockabilly notamment et en psychobilly.

 

À la contrebasse, le slap fait donc référence à la technique qui est une version plus vigoureuse du pizzicato.

 

le slap à a basse
le slap à a basse

 

La corde est tellement tirée que lorsqu’elle est relâchée, elle rebondit sur la touche et produit un son percussif.

 

 

Un son percutant peut également être obtenu en frappant les cordes avec certains ou tous les doigts de la main droite

entre les notes d’une ligne de basse, généralement avec la caisse claire.

 

 

Steve Brown, Bill Johnson, Pops Foster, Wellman Braud et Chester Zardis sont les premiers acteurs de cette

technique du slap à la contrebasse dans la musique américaine.

 

 

On parle de technique de  slap au début des années 1920 pour la contrebasse.

Dans les années 1940 cette technique est largement répandue.

 


La basse slap produit un son fort percussif lorsque la corde est pincée et encore plus lorsqu’elle rebondit  et frappe

 la touche de la basse.

 

 

Cela crée un son très percutant et ajoute beaucoup de puissance, ce qui est particulièrement bon pour la dance music.

 

 

Le fait de claquer les cordes contre le bois de l’instrument fournit un son net et intense qui peut servir de base à un

groupe de danse.

 

Le Slap à la basse a été utilisé par les musiciens de Western Swing et Hillbilly Boogie.

 

 

Il est devenu un élément important d’une forme ancienne de rock and roll qui combinait le blues et ce qu’on appelait

alors la musique hillbilly, un style musical désormais appelé rockabilly.

 

 

Bill Black, qui a joué avec Elvis Presley et Scotty Moore, était un bassiste bien connu.

 

 

le slap à la basse
le slap à la contrebasse

 

La technique slap a inspiré la chanson de George et Ira Gershwin “Slap That Bass”.

 

 

“Slap That Bass” est une chanson composée par George Gershwin, avec des paroles d’Ira Gershwin, introduite par

Fred Astaire et Dudley Dickerson dans le film de 1937 Shall We Dance.

 

 

La chanson fait référence au style slap de la contrebasse qui était populaire à l’époque.

 

 

La basse slap à la contrebasse continue à être utilisée au 21ème siècle.

 

 

Cette technique est largement utilisé par les bassistes modernes des groupes rockabilly et psychobilly, notamment

Kim Nekroman (Nekromantix), Geoff Kresge (Armée du tigre), Scott Owen (The Living End) et Jimbo Wallace

(The Révérend Horton Heat).

 

 

La capacité de frappe rapide de Kresge est d’autant plus remarquable qu’il a été bassiste électrique pendant une

grande partie de sa carrière.

 

 

Les meilleurs contrebassistes de rockabilly et de psychobilly ont développé la capacité d’effectuer des frappes rapides

en triolet  en même temps qu’ils jouent une ligne de basse.

 

 

À la basse, le slap se réfère généralement à une technique de jeu à percussion utilisée le plus souvent dans le funk, le

disco, la soul, le jazz, le latin, la pop et de nombreux autres genres.

 


Le style du slap est  beaucoup plus percutant et agressif que le fait de jouer les notes aux doigts.

Le son est aussi plus lumineux et plus distinct.

 

 

Le bassiste peut jouer beaucoup de notes rapidement en faisant pivoter l’avant-bras tour à tour en tirant la corde et

en tapant alternativement.

 

 

Pour augmenter encore la vitesse à laquelle les notes peuvent être jouées ont utilisent régulièrement les fameuses

“ghosts notes”.

 

 

Elles augmentent également la sensation de percussion.

 


L’invention du slap à la basse électrique est généralement attribuée au bassiste funk Larry Graham.

 

Il a déclaré dans plusieurs interviews qu’il essayait d’imiter le son d’une batterie avant que son groupe n’ait trouvé son batteur.

 

 

Différentes techniques de slap

 

 

Il existe de nombreuses variantes de la technique de slap.

Certains bassistes utilisent d’autres doigts de la main pour obtenir ce son, comme le bassiste Abraham Laboriel.

 

 

Il utilise son pouce pour faire claquer les cordes, et ses quatre autres doigts de la main droite également pour frapper

les cordes.

 

le slap à la basse
le slap à la basse, Victor Wooten

 

Le bassiste Victor Wooten utilise une technique particulière d’aller retour au pouce main droite en utilisant les

deux côtés du pouce pour attaquer toutes les cordes, assez rapidement.

 

J’appelle ça la moulinette 😉

 

 

Tony Levin un bassiste rock très connu a inventé une technique de jeu avec des baguettes appelées “funk fingers”

créent un son similaire en utilisant une surface dure pour frapper les cordes et provoquer intentionnellement un

contact de cordes avec le manche.

 

 

Le slap à la basse
Le slap à la basse, Tony Levin

 

La basse s’est donc développée à partir de la technique du  slap et a fait de la basse électrique un instrument de

percussion en frappant les cordes.

 

 

La technique du slap ressemble à celle du tambour, une technique de percussion utilisée dans le flamenco et la

guitare classique, bien que la qualité tonale produite dans cette technique soit assez différente de celle d’une basse

électrique jouée aux doigts.

 

2 commentaires sur “Le Slap à la basse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *