Article

Comprendre les Gammes Relatives Majeures et Mineures : Un Guide Pratique pour les Bassistes

 

Connecte tes neurones, on plonge dans le monde des gammes !

Connecte bien tes neurones, ça va chauffer, on est pas là pour enfiler des perles.

On va parler de gamme relative majeure et de relative mineure.

Un peu de théorie pour toujours progresser et s’améliorer les ami(e)s, la musique c’est du sérieux.

Ceux qui écoutent Patrick Bruel sont priés de sortir.

Même si tu ne comprends pas du premier coup, relis 50 fois cette page et tu vas comprendre.

Et surtout prends ta basse sur toi, ça va t’aider.

Merci à Stéphane qui m’a posé la question par SMS et à laquelle je réponds.

Je mets la réponse ici, d’ailleurs je vais la mettre un peu partout, ne t’inquiète pas si tu la vois partout où tu me suis : Mail, page, site, etc.

La Gamme de Mib Majeur : La Gamme Majeure Relative de Do Mineur

C’est parti!

Examinons la gamme de Do mineur naturelle.

On a alors : Do Ré Mib Fa Sol Lab Sib Do.

Maintenant examinons la gamme de Mib majeur.

On a Mib Fa Sol Lab Sib Do Ré Mib.

Tu ne remarques rien ?

En partant du 3ème degré, tu peux remarquer que les écarts se succèdent comme la gamme majeure diatonique de Mib.

La gamme majeure de Mib est donc appelée « gamme majeure relative » de la gamme mineure de Do. Cette relation étant à double sens, la gamme de Do mineure est donc la gamme mineure relative de Mib majeure.

Relation à Double Sens : Do Mineur et Mib Majeur, Une Alliance Harmonique.

La gamme majeure relative d’une gamme mineure est située une tierce mineure au-dessus et inversement.

La gamme mineure relative d’une gamme majeure est située une tierce mineure en dessous (ou sixte au-dessus).

C’est simple, regarde : Si tu prends la gamme de Do mineur et que tu veux sa gamme relative majeure comme plus haut, tu comptes 3 dans les sens des notes en partant de Do.

Ça te donne ça : Do Ré Mi et comme c’est une tierce mineure, tu mets un bémol, ça te fait un Mib.

Tu vois le truc ? Donc la gamme relative majeure de Do mineure est donc la gamme majeure de Mib.

La Position de la Tierce Mineure : Clé pour Trouver les Gammes Relatives.

Comme je l’ai dit plus haut, cette relation étant à double sens, la gamme de Do mineure est donc la gamme mineure relative de Mib majeure.

Si tu fais l’inverse que tu pars d’une gamme majeure et que tu veux sa relative mineure, pour te simplifier le truc, tu peux compter six en partant de ta note de départ, vu qu’elle est située une sixte au-dessus.

Exemple, je veux la relative mineure de la gamme de DO majeur, je compte 6 notes en partant de Do : Do(1), Ré(2), Mi(3), Fa(4), Sol(5), La(6).

Ça te donne la gamme de LA mineur qui est la gamme relative mineure de Do majeur.

L’Énigme de la Sixte : La Clé des Relations Harmoniques

Maintenant, plongeons un peu plus profondément dans ce mystère musical qu’est l’énigme de la sixte.

Cette notion peut sembler complexe au premier abord, mais elle est en réalité la clé qui ouvre les portes des relations harmoniques entre les gammes majeures et mineures.

Lorsque tu veux dévoiler la relative mineure d’une gamme majeure, il te suffit de compter six notes à partir de la note de départ.

Comme par magie, tu te retrouves face à la porte d’entrée d’un tout nouvel univers musical.

C’est une connexion à double sens entre la gamme majeure et sa relative mineure. En comptant trois notes à partir de la tonique d’une gamme mineure, tu révèles sa relative majeure.

Naviguer avec les Gammes, Une Voie vers l’Improvisation Magistrale

La compréhension profonde des gammes et de leurs relatives n’est pas simplement une quête théorique, mais une boussole essentielle pour tout musicien désireux de maîtrise et d’expression.

La connaissance de ces relations harmoniques, en particulier l’énigme de la sixte, ouvre des portes infinies vers l’art de l’improvisation.

Savoir quelle gamme majeure accompagne une mineure, et vice versa, te donne une palette d’émotions à explorer.

Lorsque tu improvises, tu ne fais pas que jouer des notes. Tu entames un dialogue à travers chaque accord et chaque progression.

Connaitre ses gammes et leurs relatives est bien plus qu’une compétence technique ; c’est l’essence même de la créativité musicale.

Cela te libère des limites prédéfinies, te permettant d’explorer de nouveaux territoires sonores, de créer des mélodies et d’improviser avec une maîtrise magistrale.

Un Voyage Musical sans Fin.

En résumé, la musique est comme un voyage infini.

Apprendre, explorer, et créer font partie du défi constant.

Chaque note et chaque accord révèlent de nouvelles émotions et découvertes.

Connaitre ses gammes et leurs relatives, c’est comme avoir une boussole.

Elles te guident toujours vers de nouveaux horizons harmoniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *