Mon programme d’entrainement quotidien à la basse.

Mon  programme d’entrainement quotidien.

Aujourd’hui je réponds à une question qu’on me pose souvent par mail :

Quel est ton programme quand tu prends la basse, qu’est ce que tu joues ?

La réponse est plutôt simple je te dirai.

D’abord commence par te chauffer tranquillement les doigts avec une gamme que tu connais bien.

A la cool, sans t’exciter à vouloir jouer vite.

C’est de l’échauffement.

Pratiquer un instrument c’est comme un sport, il faut s’échauffer avant d’être efficace.

Tu ne vas pas prendre ta basse et 2 min après jouer un truc de fou à la Jaco ou à la Wooten.

Il faut que tes muscles des doigts, des mains et de bras soient réchauffés et bien réveillés.

D’ailleurs tu le remarqueras tout seul. Au fur et à mesure, au bout de 10/15 minutes tu seras beaucoup plus à l’aise avec  ta basse et tes doigts seront beaucoup plus agiles.

C’est comme si Usain Bolt se levait et allait courir direct une final de 100 mètres.

Impossible tu penses bien.

Faut se mettre en condition.

Donc une petite gamme sur toute la longueur du manche tu montes et tu redescends tout.

J’insisterai toujours là dessus.

Personne ne veut travailler ses gammes (ou modes) alors que c’est vraiment la clé pour se balader sur le manche et pour travailler sa dextérité et sa vélocité.

C’est le seul moyen de ne jamais être à la ramasse sur un plan, une ligne de basse, ou une phrase d’impro.

C’est la clé.

Donc quand tu travailles ta gamme ce n’est pas seulement sur une tonalité par exemple Do majeur ou mineur.

C’est TOUTES les tonalités que tu dois travailler: Do, Do#, Ré, Ré# etc…

Ça te prend facile une bonne heure par gamme en fonction des gammes.

Une bonne chose à faire c’est de faire une gamme par jour et ensuite tu alternes.

Un jour ionien, un jour dorien, un jour mixolydien, un jour pentatoniques.

Il y en a d’autres mais c’est vraiment les 4  à connaître absolument et dans toutes les tonalités.

Elles sont utilisées partout.

Ensuite je travaille le slap en impro et au métronome ; toujours au métronome.

Les plus grands travaillent au métronome.

Billy Sheehan me disait un  jour qu’il passait des heures à jouer avec son métronome sur son téléphone.

Si tu connais Billy tu vois un peu le niveau du gars.

Autant prendre exemple sur les meilleurs.

Donc slap au métronome comme le grand Billy puis ensuite morceau choisit à travailler librement.

Su tu veux te mettre au slap c’est par là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *